Les entrainements du MINOU sont multi-coachs. Plusieurs coachs internes et externes à la troupe interviennent tout au long de l'année pour animer les ateliers.

Ce guide a été rédigé dans l'objectif d'assurer une cohérence et une continuité dans les ateliers et aussi de mutualiser le travail de préparation des entraineurs.

Déroulement général proposé pour l'atelier :

Le schéma suivant est conseillé pour le bon déroulement d'un atelier :

- accueil et préparation de la salle
- débrief éventuel sur les derniers spectacles (possible aussi en cours de séance pour retravailler certains points)
- échanges brefs sur les préparatifs du prochain spectacle ou sujets d'actualité le nécessitant (possible aussi en fin de séance)
- entraînement à proprement parler (détails ci-dessous)
- débriefing sur la séance : les acquis, ce qui reste à travailler, ce qui n’a pas marché
- rangement et fermeture de la salle
- « after » éventuel autour d'un verre ou autre...

Des petits exercices (recherche d'un personnage, d'un accent, d'un accessoire, etc.) pourront être demandés d'une séance à l'autre. En parallèle il est recommandé à chaque jouteur d’approfondir certains points (via des lectures, échanges, forum, …) et de s’exercer régulièrement pour progresser, au delà de ce que permettent les séances d'entraînement.

La vie quotidienne est d’ailleurs la plus grande source d'inspiration qui existe pour enrichir son jeu d'acteur.

Détails sur les différentes phases de l'entraînement :

A) Échauffement
A1) Exercices de libération de l'esprit & travail du mental (on oublie son quotidien, ses soucis, on retrouve un état d'esprit propice à l'improvisation, on active ses neurones)
A2) Exercices de libération du corps & travail de la condition physique (on échauffe ses muscles et articulations, on se décontracte pour être prêt et souple dans la gestuelle et les acrobaties inévitables en improvisation ; on active et développe ses différents sens)

Les exercices A1 et A2 peuvent être combinés entre eux.
Ces différents exercices sont en même temps l'occasion de faire connaissance avec les nouveaux membres et de créer progressivement une cohésion de groupe. Ils peuvent être croisés avec ou complétés par des exercices sur les « qualités d’acteur » (placement de voix, posture et occupation de l’espace, gestion de l’émotion, …), ces points gagneraient à être travaillés à chaque séance.

B) Apprentissage
B1) Rappel par les participants des points clés du précédant atelier, en particulier lors de séances successives portant sur un même thème
B2) Exercices préparatoires spécifiques au thème de l'atelier
B3) Travail en profondeur du thème de l'atelier

C) Mise en application
Improvisations, comme en spectacle, axées sur le thème étudié, sans oublier les acquis des séances précédentes.
A titre indicatif, cette phase de mise en application via les improvisations et débriefing gagnerait à porter sur 30 à 50% du temps de travail de la séance.

A noter qu'il n'y a pas de frontière marquée entre ces différentes phases de l'entraînement et qu'un même exercice peut répondre à plusieurs objectifs. Ce schéma est à considérer comme une progression, une logique générale pour le déroulement d'un atelier. C'est tout à fait modulable en fonction des thèmes abordés, des participants et du style de l'entraîneur.

Choix des exercices :

L’animateur pourra utilement se référer aux bases d’exercices existantes et référencées sur le wiki du MINOU.

Réalisation des exercices :
Pour chaque exercice, notamment ceux qui sont en lien avec le thème de l'atelier, l'entraîneur effectue avantageusement les étapes suivantes :
- explication du choix et de l'objectif de l'exercice
- explication du déroulement de l'exercice
- déroulement de l'exercice
- retour des jouteurs (cf. débriefing ci-dessous)
- retour de l'entraîneur (cf. débriefing ci-dessous)

Débriefing & évaluation des participants lors des ateliers
Un court débriefing est recommandé après chaque exercice clé de l’atelier et également après chaque improvisation de mise en application.
En fin d’atelier, un débrief global sur la séance permettre d’identifier à l’échelle du groupe les acquis, ce qui reste à travailler et ce qui peut être amélioré lors des prochains ateliers. Dans la mesure du possible, ces points sont notés et permettront de faire évoluer le programme d’entraînement.
La règle générale d’un débriefing est d'apporter un regard critique sur la prestation (et non sur le participant) en veillant à dégager des pistes de progrès.

Il est recommandé d'évaluer la qualité d'une improvisation à travers les questions suivantes :
1) les principes de base de l’improvisation ont-ils été respectés : écoute, acceptation, précision, etc. ?
2) les contraintes de l'entraîneur ont-elles été respectées tout en créant un enjeu ?
3) est-ce qu'on s'est investi à 200% ? A t-on pris du plaisir ?

Si la réponse aux 3 questions est OUI, alors l'improvisation était probablement de qualité et le public aurait (ou a) apprécié.