Echauffement :

  • Gestion de l'espace + confiance en soi : une chaise est placée au centre de l'aire de jeu, à plusieurs mètres des participants qui devront, les yeux fermés et sans aucune hésitation, aller à la chaise, en faire le tour par la gauche pour finalement s'y asseoir
  • Gestion de l'espace + écoute : chaque membre du groupe est une planète qui se déplace dans l'espace. Sur les indications verbales et/ou simplement corporelles (rapprochement des mains) du meneur, les planètes se rapprochent les unes des autres en respectant leur autonomie, c'est a dire en ne se touchant à aucun moment et sans s'arrêter. Les planètes allant de plus en plus vite et l'espace se rétrécissant, on arrive très rapidement à une aire d'évolution très restreinte.

Exercices :

  • Sens du rythme, écoute : chaque jouteur monte sur scène et doit répondre/rebondir (par les mots, la gestuelle et les émotions) à Jaques Brel lui chantant "ne me quitte pas" en comblant uniquement les silences employés par le chanteur

Débrief de l'exercice :

>> exercice difficile mais plutôt bien réussi par les jouteurs. Pousse à se concentrer sur le jeu de l'autre, à agir et répondre instinctivement (car les silences dans la chanson sont souvent trop courts pour réfléchir), à être à l'écoute du rythme et des respirations de l'autre (l'autre étant ici Jacques Brel)

  • Expression de l'intention par le mouvement : illustrer par une gestuelle les propos suivants, dans un registre fixé par le coach : Quelle belle journée ! Viens vite !! Ne viens pas. Merci infiniment. Tout-à-fait d'accord. Je t'aime ! Tu m'soules.

chore06.jpg

  • Travail sur un procédé chorégraphique (la cascade) : réfléchir ensemble à des situations où la cascade serait intéressante à utiliser :

>> un groupe armé sortant une épée ou un fusil
>> un groupe buvant ou levant un verre à un bar ou un repas de famille
>> des filles qui se coiffent avant un défilé ou dans un vestiaire
>> des salariés se passant un seau, des briques, un plat
>> tout travail à la chaîne
>> la confrontation à un même obstacle (le saut d'un ruisseau par exemple)
>> le passage à un self-service, à une caisse, ...
>> une réaction suite à un même événement ou stimuli (les Dupont et Dupond par exemple)
>> la reprise d'un geste que l'autre vient de faire (une salutation ou tout geste repris par moquerie par exemple)

Impro :

  • Faire des impro en utilisant et en abusant du procédé chorégraphique de la cascade, sur la base des situations listées ensemble auparavant.

Débrief de l'atelier :

>> ce mode d'approche sur un procédé chorégraphique, avec une réflexion préalable avec le groupe, marche bien !
>> la cascade est un bon procédé chorégraphique à utiliser dans les impro en comparé
>> et en y réfléchissant, c'est un procédé pouvant également être utilisé dans les impro mixte, en passage et même pour les jouteurs en lead.